Mohammed le prophète de l’islam : Il a dit

Version PDF

« Allah ne m’a point envoyé aux gens pour leur rendre la vie difficile ou pour souhaiter leur perte ; Allah m’a plutôt envoyé en tant qu’enseignant et pour rendre la vie facile aux gens. »

« Nous les prophètes, nos yeux s’endorment, mais pas nos cœurs. »

« Les prophètes sont frères d’un même père, leurs mères sont différentes, mais leur religion est une. »

« Enseignez, facilitez et ne compliquez pas les choses ! Annoncez la bonne nouvelle et ne faites pas fuir les gens et si l’un d’entre vous se met en colère qu’il se taise. »

« Le musulman est celui qui ne porte pas atteinte aux musulmans avec sa langue et sa main. Le croyant est celui auquel les gens font confiance à l’égard de leurs personnes et leurs biens. »

« Celui qui emprunte un chemin menant à l’apprentissage d’une science, Allah lui facilite l’accès au paradis. »

« Il y a des gens qui ouvrent les portes du bien et ferment l’accès au mal, et il y en a qui ouvrent les portes du mal et ferment l’accès au bien. Bonheur à celui à qui Allah donna les clefs des portes du bien et malheur à celui à qui il donna les clefs des portes du mal. »

« Souhaitez-vous savoir qui d’entre vous est le meilleur et qui est le pire ? Le meilleur d’entre vous est celui en qui nous espérons le bien et de qui nous ne redoutons pas le mal et le pire d’entre vous est celui en qui nous n’espérons pas le bien et de qui nous redoutons le mal. »

« La supériorité entre le savant et le dévot, est comme celle de la pleine lune sur le reste des astres. »

« Allah aime, lorsqu’une personne effectue une chose, qu’elle le fasse avec soin. »

« Le savant qui enseigne le bien aux gens et ne le met pas en pratique, est semblable à la torche qui éclaire en se brûlant. »

« Nul n’aura vraiment la foi s’il n’est pas digne de confiance, et nul n’aura vraiment la religion s’il ne respecte pas les pactes. »

« Les signes révélateurs de l’hypocrite sont au nombre de trois : il ment lorsqu’il parle, ne respecte pas sa promesse lorsqu’il la donne et trahit lorsqu’on lui fait confiance. Ceci, même s’il accomplit la prière, verse l’aumône et prétend être musulman. »

« Les meilleurs amis auprès d’Allah sont ceux qui se comportent le mieux avec leurs amis, et les meilleurs voisins auprès d’Allah sont ceux qui se comportent le mieux avec leurs voisins. »

« Nul d’entre vous ne sera véritablement croyant tant qu’il ne désire pas pour son frère ce qu’il désire pour lui-même. »

« N’aura pas vraiment la foi celui qui s’endort le ventre rassasié alors que près de chez lui son voisin est affamé. »

« Donnez ne serait-ce qu’une datte en aumône, car elle soulage l’affamé et efface les fautes comme l’eau éteindrait le feu. »

« Protégez-vous de l’enfer, ne serait-ce qu’avec la moitié d’une datte donnée par charité. »

« Nul ne fait de bonnes actions aussi valeureuses que prier, réconcilier les gens et avoir un bon comportement. »

« Tous les fils d’Adam sont fautifs et les meilleurs des fautifs sont ceux qui se repentent. »

« L’homme est récompensé en donnant à boire à sa femme. »

« Commence par t’occuper de tes proches. »

« Le meilleur argent est celui qui est dépensé par l’homme pour sa famille. »

« J’ai été envoyé pour parachever les bons comportements. »

« Le croyant ne doit pas détester sa femme, car si un comportement en elle lui déplaît, un autre lui plaira. »
« Les femmes sont les consœurs des hommes. »

« Veuillez du bien aux femmes. »

« Le meilleur d’entre vous est celui qui est le meilleur avec les femmes. »

« La nourriture d’un seul suffit à deux, celle de deux suffit à quatre et celle de quatre suffit à huit personnes. »

« L’humain n’a point rempli un contenant plus mauvais que son ventre. Des petites bouchées de nourriture suffisent à l’homme pour pouvoir survivre. Mais si vous êtes incapables d’agir ainsi, alors réservez un tiers pour la nourriture, un autre pour la boisson et le dernier tiers pour la respiration.

« Celui à qui on a donné la charge de commander les gens et qui ensuite ferme sa porte aux pauvres, aux opprimés et à ceux dans le besoin, Allah le Très-Haut lui fermera la porte de sa miséricorde quand il sera dans le besoin et la misère à l’instant (le jour de la résurrection) où il en aura le plus besoin. »

« Maudit soit le corrupteur et le corrompu. »

« L’injustice se transformera en ténèbres le jour de la résurrection. »

« Dis la vérité quand bien même elle serait amère. »

« Assiste ton frère qu’il soit oppresseur ou opprimé ! » Un homme s’exclama : « Je comprends qu’on puisse assister l’opprimé, mais comment s’y prendre avec l’oppresseur ? » Le Prophète répondit  : « Empêche son oppression et de cette façon tu l’assisteras. »

« Il n’y a point un moineau ou un animal plus gros, que l’homme ne tue sans excuse, sans qu’Allah ne lui demande des comptes le jour de la résurrection au sujet de ce qu’il a tué. »

« Celui qui ne remercie pas les gens ne remercie pas Allah. »

« On ne fera pas miséricorde à celui qui n’est pas miséricordieux. »
Le Prophète entra dans le jardin d’un homme où se trouvait un chameau. Ce dernier, après avoir aperçu le Prophète , vint à lui. Soudain, il se mit à pleurer. Le Prophète sécha ses larmes et le chameau cessa de pleurer. Ensuite, le Prophète appela le propriétaire de la bête et lui dit : « Ne crains-tu pas Allah au sujet de cette bête qu’Allah t’a attribuée ?! Cette bête s’est, en effet, plainte de toi, car tu l’affames et tu lui imposes un travail qu’elle ne peut supporter. »

« Celui qui est facile à vivre, calme et doux, Allah lui interdit l’entrée en enfer. »

« Le bon comportement est la meilleure chose qui ait été donnée aux gens. »

« La prudence provient d’Allah et la précipitation provient du diable. »

« Allah m’a commandé de vous enjoindre la modestie afin que personne ne se prétende supérieur aux autres ni ne les traite injustement. »

« Allah est généreux et aime la générosité, comme il aime l’attitude noble et répugne les vils comportements. »

« Les croyants entre eux sont tels un édifice dont les éléments se consolident les uns les autres. »

« Le musulman est le frère du musulman ; il ne doit pas le tromper ni le trahir. Tout ce qui appartient au musulman est sacré pour le musulman : son honneur, ses biens et son sang. La crainte d’Allah se trouve ici (il dit ceci en indiquant son cœur). Le seul fait de mépriser son frère musulman suffit pour que la personne sombre dans le mal. »

« Prenez garde aux suspicions non fondées, car ce sont les paroles qui induisent le plus en erreur. Ne vous espionnez pas, ne vous épiez pas, ne vous enviez pas, ne vous haïssez pas, ne vous dédaignez pas en vous fuyant, mais soyez plutôt, ô adorateurs d’Allah, tous frères. »

« La religion, c’est la sincérité »

« Il m’a été interdit d’exhiber ma nudité. »

« Allah ne fit descendre aucune maladie sans lui assigner son remède. »
Un homme demanda au prophète : « Donne-moi un conseil. » Il lui répondit : « Ne te mets pas en colère. » L’homme revint à la charge plusieurs fois et le Prophète lui répétait : « Ne te mets pas en colère. »

« Œuvrez ! Car on facilitera à chacun la voie pour laquelle il a été créé. »

« La recherche de la subsistance alors qu’elle est lui déjà prédestinée occupe plus la personne que la recherche d’une bonne vie (en appliquant les bonnes œuvres). »

« La foi se décompose en soixante-dix branches et quelques. La meilleure branche est de dire « il n’y a pas de divinité digne d’être adorée si ce n’est Allah » et la dernière branche est de ramasser tout ce qui peut faire obstacle sur un chemin ; et la pudeur est une des branches de la foi. »

« Quiconque dit : j’accepte Allah comme Seigneur, l’Islam comme religion et Mohammed comme prophète, le paradis lui sera obligatoirement attribué. »

« La foi est de croire en Allah, ses anges, ses livres, ses messagers, au jour dernier et au destin qu’il soit en ta faveur ou non. »

« Toute bonne action est un acte de charité (sadaqa). Celui qui fait la promotion d’un bien a le même mérite que celui qui l’accomplit. »

« Celui qui prêche une guidance sera rétribué au même titre que ceux qui le suivent sans que cela diminue leurs rétributions ».

« Celui qui voit un mal (qu’on commet), qu’il le combatte par la main, s’il ne peut pas le combattre ainsi, alors qu’il le fasse par sa langue et s’il ne peut pas le combattre ainsi, alors qu’il le fasse par son cœur (en le désapprouvant) et cela est le degré de foi le plus faible. »

« Vous n’entrerez pas au Paradis tant que vous ne croirez pas, et vous ne croirez que lorsque vous vous aimerez les uns les autres. Voudriez-vous que je vous indique ce qui vous fera aimer les uns les autres ? Échangez abondamment la salutation (le fait de dire As-Salam ‘Alaykoum). »

« Celui qui se montre discret au sujet d’un autre, Allah fera preuve de discrétion à son égard le Jour de la résurrection. »
« Il n’y a pas un musulman qui rende visite le matin à un autre musulman malade sans que soixante-dix mille anges ne prient pour lui jusqu’au soir. Et s’il lui rend visite le soir, soixante-dix mille anges prient pour lui jusqu’au matin et il aura un jardin au Paradis. »

« Celui qui soulage la détresse d’un autre, Allah le soulagera dans ce bas monde et dans l’au-delà. »

« La matrice (ar-rahim : le lien de parenté) est accrochée au Trône en disant : « celui qui soigne mon lien, Allah soignera le lien avec lui ; celui qui coupe mon lien, Allah coupera le lien avec lui. »
« Qu’est-ce qui fait le plus accéder au Paradis ? » a-t-on demandé au Messager d’Allah. Il répondit : « La crainte d’Allah et le bon comportement. »
« Attachez-vous à la vérité, car la vérité mène au bien et le bien mène au Paradis »
« Pour toute fatigue, toute maladie, tout souci, toute peine, tout mal et toute tristesse qui frappent le musulman, fût-ce la piqûre d’une épine, Allah lui absoudra un de ses péchés. »
« Honteux, honteux et honteux il sera ! « De qui s’agit-il ? Ô Messager d’Allah ! » Lui a-t-on demandé. Il répondit : « Celui dont les parents ont atteint la vieillesse, l’un des deux ou les deux, et il n’en profite pas pour mériter le Paradis. »
« Moi et celui qui parraine un orphelin sommes (proches) au Paradis comme le sont ces deux-là » en montrant ces deux doigts : l’index et le majeur ».
« La charité éteint le péché comme l’eau éteint le feu. »
« Allah ne regarde pas votre aspect, mais il regarde ce que renferme votre cœur et ce que vous accomplissez. »
« Ô vous les gens ! Votre Seigneur est unique et votre père est unique ; vous descendez tous d’Adam et Adam provient de la terre. Assurément, le plus noble d’entre vous auprès d’Allah est le plus pieux, et l’arabe n’a pas plus de mérite que le non-arabe sauf s’il se distingue par la piété. »
« Celui qui prie pour moi une fois, Allah le bénira dix fois. »

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *