REGROUPEMENT MUSULMAN – Harper poursuivi pour diffamation

OTTAWA – Le Conseil national des musulmans canadiens (NCCM) poursuit le premier ministre Stephen Harper pour diffamation.

Le Conseil a indiqué, lundi, qu’il avait pris cette décision puisque le cabinet du premier ministre ne s’est pas excusé après avoir dit que l’organisation était liée au Hamas. Le Conseil poursuit également le porte-parole du premier ministre, Jason MacDonald.

Le 16 janvier, le NCCM a demandé au premier ministre de retirer le rabbin Daniel Korobkin de sa délégation officielle lors d’un voyage en Israël, car, selon l’organisme, M. Korobkin a fait, dans le passé, l’éloge de groupes antimusulmans. Le porte-parole Jason MacDonald avait répondu : «Nous ne prendrons pas en considération des critiques venant d’une organisation qui a des liens avec une organisation terroriste comme le Hamas».

Le directeur du Conseil national des musulmans canadiens, Ihsaan Gardee, a qualifié l’affirmation de M. MacDonald de «fausse accusation».

«Pour rétablir sa bonne réputation, le NCCM n’a d’autre choix que d’émettre une déclaration de diffamation à M. MacDonald et au premier ministre», a écrit M. Gardee, lundi.

Le cabinet du premier ministre a 30 jours pour répondre à la déclaration.

«Dans une poursuite en diffamation, tout est compliqué, a dit l’avocat du NCCM, Jeff Saikaley, lundi. Le cabinet du premier ministre pourrait tenter de démontrer qu’il y a des liens entre le NCCM et le Hamas. Il devra alors présenter des preuves.»

Vous aimerez aussi...