REGROUPEMENT MUSULMAN – Harper poursuivi pour diffamation

OTTAWA – Le Conseil national des musulmans canadiens (NCCM) poursuit le premier ministre Stephen Harper pour diffamation.

Le Conseil a indiqué, lundi, qu’il avait pris cette décision puisque le cabinet du premier ministre ne s’est pas excusé après avoir dit que l’organisation était liée au Hamas. Le Conseil poursuit également le porte-parole du premier ministre, Jason MacDonald.

Le 16 janvier, le NCCM a demandé au premier ministre de retirer le rabbin Daniel Korobkin de sa délégation officielle lors d’un voyage en Israël, car, selon l’organisme, M. Korobkin a fait, dans le passé, l’éloge de groupes antimusulmans. Le porte-parole Jason MacDonald avait répondu : «Nous ne prendrons pas en considération des critiques venant d’une organisation qui a des liens avec une organisation terroriste comme le Hamas».

Le directeur du Conseil national des musulmans canadiens, Ihsaan Gardee, a qualifié l’affirmation de M. MacDonald de «fausse accusation».

«Pour rétablir sa bonne réputation, le NCCM n’a d’autre choix que d’émettre une déclaration de diffamation à M. MacDonald et au premier ministre», a écrit M. Gardee, lundi.

Le cabinet du premier ministre a 30 jours pour répondre à la déclaration.

«Dans une poursuite en diffamation, tout est compliqué, a dit l’avocat du NCCM, Jeff Saikaley, lundi. Le cabinet du premier ministre pourrait tenter de démontrer qu’il y a des liens entre le NCCM et le Hamas. Il devra alors présenter des preuves.»

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *