Des «avantages pratiques» au hijab

(Québec) Chantale, 35 ans, porte le hijab depuis maintenant deux ans. Lorsque le Soleil l’a rencontrée dans un café de Beauport, la mère de quatre enfants avait choisi un tissu turquoise assorti à ses yeux. «Cela m’aide pour mon estime de moi», confie cette Québécoise convertie à l’islam et mariée à un Tunisien musulman.

«La majorité des femmes disent qu’elles le portent pour plaire à Dieu mais moi j’ai vite vu ses avantages pratiques. Je n’ai plus à me débattre avec mon peigne», lance-t-elle tout sourire.

«Ça m’arrive que les gens me disent qu’ils pensent que mon mari me bat», raconte celle qui offre des services d’aide à l’allaitement. Rien n’est plus faux, affirme-t-elle, ajoutant qu’elle a déjà aussi pensé que le vêtement était oppressant pour les femmes. «Je m’étais dit que je ne le porterais jamais !» Mais tranquillement, l’idée a fait son chemin puisqu’elle cachait déjà ses cheveux à la mosquée.

En s’affichant voilée, Chantale souhaite habituer les gens de Québec à la présence de musulmanes dans leur ville. D’autant plus que les femmes qui portent le voile ont énormément de difficultés à se trouver un emploi, soutient celle qui n’a pas ce problème puisqu’elle travaille de la maison.

«Une fois, quelqu’un m’a dit de rentrer chez nous! Mais je suis née à l’hôpital Saint-François-d’Assise!» Chantale dit cependant recevoir davantage de regards curieux que d’insultes.

Dans son entourage, c’est sa mère qui a le plus fortement réagi. «Je ne pensais pas que j’aurais le courage de le porter devant elle. Je pense qu’elle a eu le choc de sa vie!»

Demandera-t-elle à sa fille de9 ans de le porter lorsqu’elle sera adolescente? «Pour moi, le voile est très loin dans ma liste de priorités», assure Chantale, ajoutant qu’elle lui laissera le choix.

via Des «avantages pratiques» au hijab | Annie Mathieu | Québec musulmane.

Vous aimerez aussi...